Un parcours artistique

Isabelle Augé est née à Paris en 1962, initiée à l’art dans une famille d’artistes, elle poursuit ce fil à l’école des Beaux-Arts de Rennes. Pendant ces années, 1980/90, elle étudie l’histoire, la géographie, la psychologie, s’intéresse aussi à la philosophie tout en travaillant en parallèle.

Le goût du monde qu’elle acquiert l’embarque pour de grands voyages. 

Nourrit de ces expériences, la peinture revient en 2000 par évidence. 
 
De 2001 à 2010, la Galerie Archétype et La Galerie DDG à Paris l’exposent parmi leurs artistes permanents.  
De ces années, naît une collection d’estampes « Lumières de Paris » réalisée à partir de ses aquarelles. Un travail qui nous relie à l’atmosphère de la ville, distribué aujourd’hui par quelques bouquinistes, libraires et au Musée de la Poste. 
 
De 2009 à 2011, P.Vuillard l’expose pendant l’ouverture de sa Galerie à Berlin. Il choisit ses premières peintures abstraites. 
En 2010, la ville de Paris lui accorde un atelier qui devient une base pour développer un travail de recherche au plus près de son intuition.
De 2014 à 2018, la Galerie « Expression d’Aujourd’hui » présente, une sélection de ses œuvres sur papier.   
L’été 2015, sélectionnée pour la Biennale d’Art contemporain de Marcigny une dizaine de ses œuvres seront exposées,  l’année suivante ce sera pour la biennale d’Art Contemporain de Larmor Plage puis en 2017, au Salon des Beaux-Arts de Lorient. Elle participe à la Nuit Blanche dans le cadre des évènements proposés par la Mairie du XIIIème et ouvre les portes de son atelier régulièrement avec Manifestampe.
 
En 2018, la Galerie Ker’Art de Concarneau présente ses tableaux pour l’été de son ouverture. 
En même temps, elle commence à travailler sur une commande d’illustrations d’un ancien yoga tibétain, il y aura 3 manuels et plus de 500 dessins à réaliser.
En 2019, Myung-Sun JU, qui suit son parcours depuis l’année de l’amitié France-Corée, directrice de la Galerie L’IME ART à Paris, montre sa peinture pour l’exposition collective « Mémoire d’une couleur ». De ce succès, une première exposition personnelle est programmée « Passages, éclats, bleus » en Mars 2020, elle sera annulée par les circonstances. 
Au cours de cette parenthèse, elle redécouvre Paris, s’imprègne de l’atmosphère du quartier Mouffetard pour de nouvelles aquarelles qu’elle exposera en Décembre 2021 au « Verre à pied ». 
 
En 2022 son temps est partagé ; Avec la suite des dessins d’illustrations du Yoga Bön et un espace de recherche pour sa peinture abstraite qui s’approfondit. Une exposition "des peintures bleues" est déjà prévue pour 2023. 
C'est aussi le plaisir renouvelé de peindre Paris « sur le motif » complété par celui de transmettre son expérience des pratiques artistiques du yoga, du dessin et de la peinture.